La camisa est une chemise qui se portait sous le corps afin de rendre le port de ce dernier plus agréable et aussi comme mesure d'hygiène car elle est le premier vêtement en contact avec la peau. Sur le tableau nous voyons les amples manches de la camisa qui se déversent des manches en entonnoir du manteau.

camisa

L'histoire nous a laissé quelques exemples de camisas. Deux types majeurs de coupe de chemises féminines se juxtaposaient alors, l'un avec un col montant, l'autre avec une très large encolure mais celui-ci se portait généralement avec un gorgerin.

        1567_nils_Stures_s_shirt_sweden   middle_16th_century_chemise   

Remarquez-vous les broderies dorées?

Comme sur le bustier, je pense que ces décorations ne sont importantes aux yeux de l'époque que si elles sont vues donc je suis quasiment certaine qu'elles ne vont pas au delà des parties visibles. Vous pouvez voir ci-dessous qu'ils pouvaient arrêter nette une broderie à partir du moment qu'elle ne pouvait plus être vue.

1575_embroidered_linen_smock

Il y a eu une grande mode durant cette période de broderies au fil noir qui s'appelait Blackwork.

smock_and_chemise_end_of_16th_begainning_of_the17th       detail_cuff_blackwork_jane_seymour_holbein  pemberton

Parfois, mais rarement, ces broderies étaient faites en couleur comme sur la chemise d'Anne de Clèves.

bess_full   bess_collar_detail

Voici donc un schéma de ce que j'ai décidé de broder au fil d'or (enfin un substitut faute de moyens...). Il y a les lignes parallèles mais aussi la décoration sur le poignet.

schema_broderie_chemise_anne_copie

Le motif originel de la broderie du poignet étant difficilement reconnaissable, je me suis permise de m'inspirer de deux ou trois sources pour élaborer cette proposition:

-Les lignes majeures de la broderie originelle:

d_tail_broderie_poignet

-La broderie du bustier

broderie_detail

-La technique du blackwork

La chemise en soi n'est pas une pièce très compliquée à réaliser, mais les finitions et les broderies prennent beaucoup de temps.